OTRE: constat alarmant pour l’Europe

Le 16 février 2016, l’OTRE faisait le constat amer sur l’Europe dans une lettre d’information.OTRE Logo

En effet dans cette lettre d’information, l’OTRE nous apprend que le pavillon routier français est le quatrième pavillon européen sur le trafic mais il est placé au quatorzième rang aujourd’hui dans le transport international et le vingtième pays caboteur. Cela à pour conséquence la perte de compétitivité au niveau européen avec une réalisation de ses trafics qui s’effectue pour 91% sur le marché national.

Contrairement au pavillon routier français, le pavillon routier polonais, qui est entré sur le marché européen il y a dix ans , est le deuxième pavillon sur le volume du trafic et le premier pavillon dans le transport international. De plus le transport international représente 61% des activités du pavillon routier polonais et il représente 25% du trafic de poids lourds européen à lui seul tout de même, où seul le trafic des plus de 3,5 T est pris en compte. Par ailleurs le ministère a fait une étude sur les véhicules utilitaires léger (VUL) qui précise que la part des VUL dans le transport international fait en France est aujourd’hui d’environ 10% et dont les acteurs principaux sont majoritairement des polonais. Hélas il n’y a pas que le pavillon routier de la Pologne qui se déploie de plus en plus sur le transport international, mais d’autres pays de l’Est de l’Europe comme la Hongrie avec un trafic intérieur de 24% ou encore la Slovaquie avec un trafic intérieur de 16% seulement.

On remarque que l’OTRE dénonce le non respect des pays de l’Est de l’Europe de la cohésion européenne et leur négligence des principes fondamentaux de l’Union européenne. Ainsi l’organisme souhaiterait que les gouvernants prennent conscience du problème et sanctionnent fermement ceux qui n’appliquent pas les lois européennes afin d’obtenir un marché commun régulé. Si le gouvernement n’apporte pas de solutions et ne prend pas de décisions rapides et efficaces, la situation risque de s’amplifier de plus en plus.

Pour finir, l’OTRE dénonce la concurrence déloyale des camions étrangers sur le territoire français qui ne respectent pas les règles, ce qui exacerbe les entreprises françaises.

*OTRE: organisation des TPE et des PME du transport routier.