skip to Main Content
Le Bioéthanol Pour Les Transporteurs Routiers En France?

Le bioéthanol pour les transporteurs routiers en France?

Le journal officiel du 4 février 2016 publié par les ED95ministères de l’Ecologie et des Finances autorise l’utilisation du carburant ED95 en France.

En effet ce dernier est composé à 95% de bioéthanol et à 5% d’additif non pétrolier. Sa composition est faite à partir matières amylacées (maïs, blé…), sucrières (betterave, canne à sucre…) ou bien de résidus (mélasse, marc de raisin..).

Son utilisation concerne les  moteurs à allumage par compression, adaptés les transporteurs routiers ( autobus, autocars, camion de transports de marchandises…). De plus selon un communiqué de la Collective Bioéthanol, ce carburant ED95 permettrait de réduire de plus de 50% les émissions de CO2 par rapport au gazole notamment grâce à ses composants renouvelables et réduire de plus de 70% les émissions de particules en nombre par rapport à la limite Euro 6.

Lors de la COP21, la maire de Paris avait montré l’exemple en utilisant un « bus pour le climat », fourni par le groupe français Teros et le constructeur suédois (camions et bus) Scania, équipé d’un moteur fonctionnant à l’ED95 . L’autorisation de l’ED95 existe depuis longtemps déjà en Suède, cela donne donc l’opportunité à Scania de commercialiser en France ses camions, ses cars ainsi que ses bus disposant du moteur Euro 6 de 280 ch utilisant du bioéthanol. La société suédoise propose d’autres solutions alternatives avec des moteurs usant de gaz naturel, de biométhane, de biodiesel, d’huile végétale hydrotraitée et des moteurs hybrides.

D’autre part, l’autorisation de l’ED95 apporte d’autres avantages. En effet Eric Lainé, président de la Confédération générale des planteurs de betteraves à déclaré: « L’autorisation en France de l’ED95, qui existe depuis longtemps en Suède, ouvre de nouveaux débouchés pour nos productions agricoles. Nous sommes très satisfaits que l’administration française permette aux collectivités locales d’adopter des carburants issus de la biomasse que nos agriculteurs produisent en France ».

Pour rappel, la loi de transition énergétique d’août 2015 a pour objectif que 10% de l’énergie produite utilisée par les transports soit faite de sources renouvelables d’ici 2020 et d’au moins 15% en 2030.

Back To Top