skip to Main Content

Le marché des camions est relancé à la hausse

Camion Mercedes

Camion Mercedes

Avec un début d’année 2015 plutôt médiocre, le commerce des poids lourds de plus de 16 tonnes se voit relancer au printemps. En effet, on constate que le nombre d’immatriculations enregistrées aux mois d’avril et mai est en hausse.

Sur les cinq premiers mois de l’année 2015, le marché des camions français a immatriculé 14 576 véhicules de plus de 16 tonnes, ce qui est plutôt positif car on remarque une progression de presque 5% par rapport à la même période en 2014 (13 902 unités). Le marché est reparti à la hausse après une année 2014 en chute (37 559 véhicules de plus de 6 tonnes, en retrait par rapport à 2013) comme le laisse présager les carnets de commandes mais avec un premier trimestre freiné comptant un enregistrement de 8612 immatriculations (un chiffre en baisse de 6,2% par rapport au premier trimestre 2014).

Un adhérent de la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle (CSIAM) précise que les mois de janvier et février ont été peu productif puis avec l’augmentation de des commandes, le commerce des camions neufs a repris. Mais la véritable interrogation est de savoir si le marché français en 2015 se terminera au-dessous ou en-dessous de 40 000 unités.

Sous la norme Euro 6 depuis le 1er janvier 2014, le volume des tracteurs routiers représente les deux tiers du marché des camions avec 9 801 immatriculations, quant à celui des porteurs, il représente un tiers avec 4 775 unités étendus entre les moins et les plus de 20 tonnes. D’après la CSIAM, le commerce des porteurs souffrirait d’un manque d’activité dans le BTP.

La relance du marché des camions as permis à cinq constructeurs d’en tirer un avantage : Iveco, Man, Scania, Def et Volvo. Leurs ventes ont progressé contrairement à Renault Trucks où l’on constate une baisse de 6,8% avec 3 746 unités ou encore Mercedes avec une baisse de 3,1% avec 2 219 unités. Mais les progressions les plus alléchantes sont celle de chez Daf avec une hausse de 21% soit 1855 immatriculations et celle de chez Man avec une hausse de 21% soit 1683 immatriculations. Les trois marques qui s’imposent sur les marchés des tracteurs et des porteurs sont Renault Trucks, Volvo Trucks et Mercedes.

Les parts de marché de Renault Trucks se maintiennent avec une détention de 25,7% des parts contre 15,2% pour Mercedes et Volvo avec 14,6%. Sur le segment des tracteurs, Renault Trucks se fait attaquer par ses deux principaux concurrents mais le constructeur international se rattrape sur le segment des porteurs où il prend avec une grande avance la tête, avec 38,2% de parts de marché et 1 826 immatriculations.

Back To Top